Roman historique·Romans

A l’ouest rien de nouveau – Erich Maria Remarque

Déjà je voudrais remercier mon frère, à qui j’ai piqué ce livre que je n’ai jamais lu (rooo c’est bon je le remettrai dans ta bibliothèque tu t’en rendras même pas compte!).

Ce que ça raconte :

La guerre de 14-18 vue par un jeune soldat allemand d’une vingtaine d’années. Les tranchées, la faim, les ennemis qui n’en sont pas vraiment, et juste la guerre qui transforme les hommes en bêtes…

Ce que j’en pense :

J’en ai lu beaucoup des livres sur la guerre. Et même sur celle ci, cette première guerre mondiale. Et puis on était en 2018, centenaire de la fin de la guerre, donc on en a à nouveau entendu parler, de ces poilus, des tranchées, des batailles en Marne, en Somme et j’en passe, de ces gueules cassées, de cette pyramide des âges avec un trou dedans, ces jeunes qui partaient la fleur au fusil… On aurait pu croire que c’était bon, les français avaient gagnés, nous le devoir de mémoire il était rempli, et hop on clôt le chapitre.

Et puis il y a ce livre. Dont je connaissais le titre, comme beaucoup je crois, titre qu’on utilise parfois pour dire que rien n’a changé. Sans jamais m’être posée la question de ce que ça racontait. Et ça raconte la guerre. La même, la première, celle des tranchées etc. Sauf que cette fois, c’était pas du côté Français, c’est du côté allemand. Et c’est bien ça le plus violent dans cette histoire. Pas uniquement la violence réelle, les morts les obus les baïonnettes les coups de pelles. Mais aussi le fait que quelque soit le côté, c’était la même guerre. Des jeunes envoyés en pâture pour que les Nations sauvegardent leur fierté (très belle explication dans le livre par les soldats). De la chair à canons, la même des deux côtés. La peur, la souffrance, la mort, identique.

Voilà pourquoi ce livre m’a marqué. Pourtant je connaissais l’Histoire, mais avais-je vraiment pris en compte l’immense « gâchis » que ce fut?

Alors bien sûr c’est un best-seller depuis sa sortie, il y a près de 90 ans. Bien sûr on le travaille au collège, au lycée, beaucoup l’ont déjà lu. Mais peut être qu’en ces temps où l’on s’éloigne de plus en plus de cette partie de l’histoire, parfois, il faudrait jeter à nouveau un coup d’œil dans ces livres. Savoir ce que c’était vraiment, savoir à quel point la guerre est inutile et inhumaine, et comprendre que ces hommes sont ce qui nous a construit, plus de 100 ans plus tard…

Et vous,

Il y a des livres comme ça qui vous ont permis de vous décentrer du « Franco français »?

Publicités

5 commentaires sur “A l’ouest rien de nouveau – Erich Maria Remarque

  1. Tu m’as donné envie de lire ce livre. En effet, il est bon de temps en temps de se replonger dans l’histoire et de ne pas oublier… Mon compagnon, qui est joueur de cornemuse, va tous les ans en Normandie pour le débarquement, c’est sa manière à lui de ne pas oublier. Moi ce sont à travers les livres, comme toi. Merci pour cet article.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s