Romans

Les gratitudes – Delphine de Vigan

J’ai toujours apprécié Delphine de Vigan, à part « d’après une histoire vraie » auquel je n’ai pas du tout accroché. Mais bon, un livre parmi tant d’autres, on peut passer outre. Alors quand j’ai vu que sortait « les gratitudes », j’étais tellement impatiente de le lire! Merci Netgalley et les éditions JC Lattès de m’avoir permis de le lire avant même sa sortie!

Ce que ça raconte :

Mischka commence à vieillir, et à perdre les mots… Alors, en accord avec cette jeune femme qui vient la voir si souvent, elle accepte d’aller en maison de retraite. Elle y rencontrera un orthophoniste passionné, et grâce à lui, nous apprendrons quelques morceaux de sa vie… et aussi à dire Merci.

Ce que j’en pense :

C’est un livre court, un peu moins de 200 pages, dans la veine de « les loyautés » sorti l’an dernier. J’avais adoré « les loyautés », alors j’avoue que forcément, la barre était très haute, et j’ai été un peu déçue par le début de ce nouveau roman. Je me disais « bah, c’est facile, prendre une vieille qui va mourrir et lui avoir fait vivre des trucs du genre, tout le temps la même chose pour tirer l’émotion hein! ». Mais une fois que j’ai disputé ma petite voix critique, je me suis rendue compte que j’adorais. Un peu moins que « les loyautés », soit. Mais pourquoi comparer?

J’aime cette écriture simple, ces petits moments où tu te dis « c’est ça, exactement ça, elle a tout compris à ce qu’on peut vivre et ressentir ». Je crois que Delphine de Vigan est une femme avec un grand sens de l’empathie, qui lui permet de comprendre et de retranscrire ces moments qu’on croit être les seuls à vivre. Par exemple les quelques mots qui abordent le fait que Mischka arrive dans le dernier endroit qu’elle connaîtra, à la maison de retraite. On y pense pas quand on a 30 ans, mais là, en lisant ce minuscule paragraphe, j’ai eu l’impression d’y être, et de vivre ce moment définitif.

Alors c’est vrai, certains moments sont simples, déjà lu, déjà vu. Mais raconté de façon tellement émouvante et claire que tant pis, j’ai passé un excellent moment avec Mischka, j’ai souffert avec elle quand les mots s’en allaient, et j’ai été heureuse avec elle à d’autres moments que je ne raconterai pas, lisez le livre!

Je garde quand même une dernière réserve, sur la fin. Si vous avez lu « les loyautés », vous avez remarquez que la fin donnait l’impression d’être inaboutie, et beaucoup le lui ont reproché. Ici, c’est une autre forme d’inaboutissement, mais il y a une fin. Seulement, elle est… facile? Après ces moments très émouvants, j’aurai aimé beaucoup plus. Mais comme je dis souvent, si les auteurs n’écrivaient que ce que j’attend, autant que j’arrête de lire, ça manquerait de surprises…

Et vous,

Il y a des auteurs dont vous suivez régulièrement les publications?

Informations :

Parution : 6 mars 2019

Éditions : JC lattés

Nombre de pages : 192

4 commentaires sur “Les gratitudes – Delphine de Vigan

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s