Romans·Service presse

L’âme du violon – Marie Charvet

Pour une fois, un livre que j’étais impatiente de lire dès que la maison d’édition en a parlé!

Ce que ça raconte :

Giuseppe est luthier pour le maître Maggini, en Italie il y a fort longtemps. Lazlo est fils du voyage, musicien, vers 1920. Lucie est artiste en difficulté, de nos jours. Et Charles est un PDG à qui tout réussi mais qui a perdu l’étincelle que lui procurait la musique. Et il y a le violon…

Ce que j’en pense :

Beaucoup ont encensé « la tresse »de Laëtitia Colombani, ces derniers temps, ce livre est un peu construit de la même manière. En plus complet, parce que je trouvais que l’autre était vraiment…léger.

L’ennui est que j’ai eu un peu de mal à me situer sur quelques chapitres, entre ces personnages et époques différentes. Mais c’est parce que je l’ai lu en plusieurs fois, ce qui m’arrivent rarement comme vous avez pu le remarquer. Une fois que j’étais dedans, j’avais très envie de savoir ce qui allait arriver aux différents personnages, et puis, surtout, quel était réellement le lien entre tous. Étrangement, ce lien devient totalement secondaire au fil de l’histoire, on est heureux d’avoir une réponse à nos questions, mais ça n’est pas une grande révélation, juste la dernière pièce du puzzle qui permet de se dire « ah, tiens? Il est fini! », et c’est bien agréable.

En revanche, alors que ça m’arrive rarement, je trouve qu’on ressent que ce livre est un premier roman. Je ne dirais pas que l’autrice utilise de grosses ficelles ni qu’il y a de grandes maladresses, absolument pas, il est bien écrit. Mais on sent aussi une marge de progression, et je pense que le second sera encore meilleur. C’est une bonne nouvelle, parce qu’écrire un chef d’œuvre du premier coup tue parfois l’ambition dans l’œuf. Là, un premier roman maîtrisé, c’est la porte ouverte à d’autres histoires, et je n’attend que ça!

Et vous,

Vous y faites attention, à ces histoires de premier roman?

Informations :

Parution : 3 avril 2019

Éditions : Grasset

Nombre de pages : 272p.

Merci Grasset et Netgalley!

Publicités

3 commentaires sur “L’âme du violon – Marie Charvet

  1. Ça ne m’est arrivé qu’une seule fois de ressentir ça pou un premier roman. C’était pour une jeune auteure (oups, autrice, pardon) auto éditée. Le style d’écriture aurait pu être plus fluide et allégé, et le rythme un peu amélioré.

    J'aime

  2. Je passe ici après avoir apprécié ta critique sur Babelio. Oui, je suis assez attentif, quand je peux, à découvrir des premiers romans et à les critiquer en tenant compte de la marche de progression comme tu dis. M’en vais faire un tour chez toi… Au plaisir de croiser nos lectures.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s