Romans·Service presse

Dans les yeux d’Ana – Christian Laborie

Va falloir que j’arrête les livres basés sur la deuxième guerre mondiale, j’ai l’impression de ne lire que ça en ce moment…

Ce que ça raconte :

1975, Sarah hérite d’une inconnue une maison, dans un village des Cévennes. L’occasion de revenir sur l’histoire de sa mère, juive, et mise à l’abri à l’époque justement, dans ces Cévennes. Mais que s’est-il passé entre Ana, sa mère, et la propriétaire de la maison?

Ce que j’en ai pensé :

J’aime les romans du terroir. Je crois avoir lu l’intégralité des romans de Christian Signol, et une bonne partie des romans de Christian Laborie. Je suis donc, soyons claire, assez facilement convaincue par ses romans. Et celui-ci n’échappe pas à la règle.

Bien sûr, le fond aide, j’ai souvent tendance à croire que les récits basés sur ces drames aident assez à les apprécier. Malgré tout, le petit truc en plus, la recherche de l’histoire de la mère nous accroche encore plus que l’histoire simple d’une enfant réfugiée. A tel point qu’en fait, même si certains moments sont un peu moins cohérents, on passe outre plutôt aisément. Ce qui est le plus étonnant, c’est ce parti pris d’écrire un livre qui se déroule sur deux périodes, 39-45 et 1975. Il m’a fallu un moment pour arrêter de penser « mais va donc voir sur Google! ». Mais rassurez-vous l’héroïne s’en sort sans Google, avec un vieux téléphone à cadran.

Mais il faut aussi dire que la forme aussi est essentielle. C’est une écriture agréable, et totalement dans ce style « terre de France ». On y retrouve une langue ni trop simple, ni trop ardue, et c’est un plaisir à lire; elle ne prend pas la place de l’histoire mais y contribue, et pour les lecteurs qui, comme moi, aiment parfois laisser toute la place à l’histoire, c’est exactement ce qu’il se passe ici. Les choses se déroulent, avancent peu à peu, sans accroc dans le récit, laissant tout le champ libre aux accrocs de l’histoire de Sarah.

Encore une belle réussite pour cet auteur du genre!

Oserais-je tout de même vous avouer une chose? Depuis le temps que je lis ce genre de livre… Je ne sais toujours pas où sont les Cévennes. Direction Google!

Et vous,

La « littérature du terroir », ça vous parle, ou c’est pour votre grand-mère?

Informations :

Parution : 22 août 2019

Éditions : Presse de la cité

560 pages

Merci aux Presses de la cité et a Netgalley France.

Un commentaire sur “Dans les yeux d’Ana – Christian Laborie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s