Romans

[Roman] Histoire d’un Petit Rien – Renaud Lachamp

Avant de commencer cet article, je voudrais en premier lieu remercier l’auteur de ce livre. Pour son livre bien sûr, pour me l’avoir proposé à la lecture ensuite, mais surtout pour son énorme patience. Eh oui, j’ai tardé, longuement tardé à écrire cet avis (et pas à cause du livre, promis), et il est resté extrêmement cordial. Il faut savoir saluer les qualités humaines des gens (et se flageller un peu parce que c’est de ma faute ce délai…) !

Couverture d’histoire d’un petit rien de Renaud Lachamp

Une étrange histoire d’ours

Un ours en peluche qui s’installe dans un petit coin de Suisse, drôle d’introduction. Un ours en peluche vivant, seul de son espèce, un peu raté peut-être, mais philosophe. Et destiné à de grandes choses, certainement. En premier lieu, à traverser l’Europe et bien des péripéties. Mais aussi à proposer au monde, et au lecteur, de belles réflexions sur l’homme et le monde…

Un conte philosophique à plusieurs niveaux de lecture

J’avoue que les quelques premières pages que j’ai lu m’ont totalement désorientée. D’une part parce que l’auteur s’éloigne de la facilité d’écriture. J’irai même jusqu’à dire que la forme est parfois bien compliquée, à se demander si l’on a bien compris le propos. Mais une fois que l’on se fait à cette façon d’écrire – oui la lecture est parfois un sport, et à se complaire dans la facilité on en oublie parfois que d’autres tournures de phrases sont appréciables -, on apprécie bien mieux l’histoire.

L’autre a-priori à lâcher dès le début, c’est l’attente de réalité. En effet, c’est un ours en peluche qui ressent des émotions et qui s’exprime. Alors autant jeter immédiatement de côté l’idée de « c’est impossible » ou « c’est totalement fou » et se laisser prendre par le propos de l’histoire, sinon, autant abandonner immédiatement. Et oui, je sais aussi que parfois, adulte que nous sommes, jeter de côté cette atttente est compliquée.

Mais une fois que ces deux points sont réglés, on arrive à l’histoire proprement dites et à votre choix de lecture. Soit vous le lisez d’une traite en ne vous attardant que sur l’histoire contée, soit vous en attendez plus, et vous le trouverez.

Une histoire courte qui peut prendre du temps

Peu de pages, vous pensez le lire en une heure à peine ? Pas forcément. Parce qu’il y a tellement de thèmes abordés et à même de creuser votre réflexion que vous aurez le temps de vous y arrêter souvent. Si vous le souhaitez, seulement. Parce que comme je le disais, rien ne vous y force, et même le premier niveau de lecture est agréable, c’est plutôt intéressant !

Une jolie réussite de l’auto-édition

En résumé, une histoire sympathique et réflexive, une écriture agréable et recherchée, quelques minuscules fautes d’orthographe (eh oui, étrangement j’en fais plein mais je n’aime pas en lire) mais qui n’abîme rien, je vous le conseillerai donc si vous êtes un peu curieux et voulez sortir un peu de vos habitudes de lecture. Un peu d’originalité peut être sympathique, ne croyez-vous pas ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s