Feel-good·Romans·Service presse

[Roman] Né sous une bonne étoile – Aurélie Valognes

Oui je sais, j’avais dit plus d’Aurélie Valognes… Mais parfois, faut savoir ne pas s’écouter !

Résumé du livre :

Gustave a 6 ans, et l’école n’est pas pour lui. Tout comme à 10 ans d’ailleurs. En plus il a une soeur à qui tout réussi, une mère désespérée et un père absent. Jusqu’à ce qu’il tombe sur Melle Bergamote. Et si, pour sauver un enfant, il suffisait d’une seule personne pour croire en lui et lui offrir un chemin parallèle ?

Mon avis sur le livre :

Aurélie Valognes, encore ? Cette autrice lue par des milliers de personnes qui propose des romans feel good pas forcément très travaillé, mais qui s’ingurgitent comme des fast-food? Des expressions françaises qui servent de titres, de chapitres, de sujets même parfois ? Mouais, loin de ce que j’apprécie, en bref. Et pourtant. Pourtant rien n’a changé, et tout a changé. On y retrouve une écriture simple, des tas de clichés, de mode : l’endométriose, la dyslexie, les enfants HP ou pas tant que ça – et encore, ici on ne cède pas à la facilité en trouvant que le petit hors cadre scolaire est un haut potentiel non détecté. Du moins on ne le dit pas, j’avais presque envie de tirer mon chapeau à l’autrice, pour dire où j’en suis rendue -, les pauvres en décalage scolaire, social et culturel, le black agent de sécurité etc. On y retrouve les expressions françaises à chaque chapitre. Et un coulis de bons sentiments par dessus, au cas où ça manque de sucre.

Mais vous savez quoi ? Cette fois-ci ? J’ai aimé. Mais réellement, je l’ai dévoré ce livre, je me suis attachée à ce Gustave, même si, comme souvent dans les livres, les mots et les pensées qu’on lui prêtent à 6 ans sont totalement décalées ( ne me dites pas « oui mais s’il est intelligent c’est normal, les gars, je suis née dans un nid de Haut-potentiel et j’en élève 3 autres, donc si je trouve ça décalé, je vous jure que y’a des risques que ça le soit), même si les clichés sont agaçants, même si, c’est sûr, je n’ai appris aucun mot nouveau ni aucune tournure de phrases, j’ai aimé. Je crois que c’est parce que cette fois-ci, l’autrice a mis un peu d’elle-même au lieu de se contenter de faire du général. Peut-être que cette fois-ci, un peu de sentiment m’ont accrochée bien plus que tout le reste. Peut-être aussi que parfois je m’y suis retrouvée, dans certains de ces traits de personnage. Pas dans Gustave, soyons honnête, moi j’étais une Joséphine, et peut-être même une pire (« Madame Je-Sais-Tout, on m’appelait. Ou Le Larousse, aussi. Ca n’a pas trop changé je crois…).

Mais ce qui est certain, c’est que je suis contente d’avoir dépassé mes préjugés de littérature « facile », de livres que je n’aimais pas parce que je n’ai pas aimé les autres. Parce que j’ai passé un bon moment. Je n’irai pas le conseiller aux habitués et exclusifs de la grande littérature, ce qui oublie que parfois, lire sans réfléchir ça peut faire du bien, mais si vous voulez un peu de détente, un peu d’émotion, un peu de retour sur vous, et puis, surtout, si vous aviez aimé les précédents livres d’Aurélie Valognes, allez-y, n’hésitez pas, non seulement il réjouira les fans, mais qui sait, il pourrait même convaincre les plus tièdes comme il m’a conquise moi !

Votre avis à vous,

Alors, vous étiez comment vous, à l’école ? Décrocheur, près du radiateur, invisible, l’intello ? Ou le parfait élève standard digne d’être montré en exemple dans les manuels du parfait prof ? ( Enfin, en ce moment, les profs, ils s’en moquent un peu des parfaits élèves de livres, ils galèrent suffisamment avec la continuité pédagogique…)

Informations :

Parution : janvier 2020

Editions : Mazarine

335 pages

Merci aux éditions Mazarine !

4 commentaires sur “[Roman] Né sous une bonne étoile – Aurélie Valognes

  1. Bonjour . Je n’ai jamais lu Aurélie valognes mais oui c’est tout à fait honnête de reconnaître que des auteurs vers qui on ne va pas habituellement peuvent nous toucher le temps d’un livre.
    Cela démontre un jugement authentique et personnel. Je suis quelquefois troublée par des commentaires unanimes sur des bouquins moyens, ou à l’inverse mauvais sur des bons romans écrits par des critiques formatés . On peut juste espérer qu’ils ne les lisent pas sinon cela signifie une absence totale de personnalité…

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s